Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Inforum 2017 - Changing publics, changing services

Programme

MATIN

Modérateur : Filip Callewaert, Responsable de la gestion de l’information et des Archives, Gemeentelijk Havenbedrijf Antwerpen

ACCUEIL


INTRODUCTION ET PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE

par Guy Delsaut, président de l’ABD-BVD,

Sara Lammens, directrice générale intérimaire de la Bibliothèque royale de Belgique (KBR),

et Marc Van den Bergh, vice-président de l’ABD-BVD et coordinateur de l’Inforum 2017

Télécharger (FR/NL)


L’ÉVOLUTION DE LA FONCTION DOCUMENTAIRE : USAGERS, STRUCTURES ET PROFESSIONNELS DE L’INFORMATION-DOCUMENTATION

par Sophie Ranjard, Responsable des études, Kynos

Le paysage documentaire s’est durablement modifié dans les entreprises avec la dématérialisation des données et la mise à disposition de contenus plus riches et plus accessibles pour les usagers. Dès lors, les structures documentaires ont pu devenir moins visibles dans l’espace informationnel, et ce, bien que les professionnels de l’info-documentation soient toujours actifs au sein des plateformes de veille, des portails documentaires et des différents services offerts aux usagers. À partir d’enquêtes sur les besoins informationnels des usagers et d’échanges avec les professionnels, on dégagera quelques clés de repositionnement interne pour les pros de la documentation.

Télécharger (FR)


PAUSE


QUEL RÔLE POUR LES BIBLIOTHÈQUES SCIENTIFIQUES DANS UN ENVIRONNEMENT D’ÉTUDE ET DE PUBLICATION EN MUTATION ?

par Hilde Van Kiel, Directrice des bibliothèques de la KU Leuven

L’enseignement académique a subi ces dernières années de profondes modifications : plus d’auto-apprentissage, plus de travail de groupe, moins d’enseignement ex cathedra. Dans les prochaines années, nous assisterons à des évolutions encore plus marquées où enseignement et recherche se rapprocheront encore plus. Comment nos bibliothèques scientifiques ont-elles ressenti ces modifications, et comment dans le futur allons-nous nous adapter d’une manière adéquate ? Comment mesurerons-nous que ces adaptations auront satisfait aux attentes ?

Pour les bibliothèques, l’évolution de l’enseignement s’est principalement ressentie sur le plan spatial, mais le noyau absolu de nos activités, à savoir la fourniture d’information, approche d’un point de basculement. Les pourvoyeurs de fonds, les universités et les chercheurs se rendent compte que le modèle de publication actuel peut et doit être envisagé différemment. Comment les bibliothèques s’adaptent-elles et quelles sont les conséquences pour notre modèle d’implication, pour nos ressources en personnel et pour les attentes des chercheurs envers les bibliothèques scientifiques en tant que fournisseurs d’informations ?

Télécharger (NL)


TOUS AUTOUR DE LA TABLE DANS LES BIBLIOTHÈQUES D’ART ET DE MUSÉES

par Ingrid De Pourcq, Bibliothécaire, Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Antwerpen (KMSKA) ; administratrice Overleg Kunstbibliotheken Vlaanderen (OKBV)

L’Overleg Kunstbibliotheken Vlaanderen (OKBV), la plate-forme de concertation des bibliothèques d’art flamandes, organise à intervalle régulier des tables rondes à destination des bibliothécaires d’art et de musées. C’est le moment choisi par 12 collègues pour discuter de 5 prises de position autour d’un thème et d’échanger des bonnes pratiques.

Les thèmes varient, mais souvent les mêmes questions refont surface : pour qui travaillons-nous, que veulent nos utilisateurs, que signifions-nous pour eux ? Les bibliothèques d’art s’adaptent aux souhaits et besoins d’une organisation plus large, d’un musée ou d’une école d’art, leur premier cercle d’utilisateurs… Chercheurs et étudiants veulent trouver de l’information sur un sujet à un seul endroit (numérique). La collaboration avec les services d’archives, de gestion d’images et de recherches est essentielle pour fournir une information complète sur les collections artistiques et patrimoniales. Des questions nous parviennent d’autres musées, de Belgique ou de l’étranger. Comment atteindre le visiteur ? Quel rôle jouons-nous dans l’appréciation plus large des collections d’art ? Quelle est l’influence sur le fonctionnement de la bibliothèque, sur la communication et la politique des collections ?

Télécharger (NL)


LUNCH


APRÈS-MIDI

Modératrice : Sophie Vandepontseele, Directrice Collections contemporaines, Bibliothèque royale de Belgique

REMISE DU PRIX DE L’ASSOCIATION BELGE DE DOCUMENTATION

par Sara Decoster, membre du jury du prix ABD-BVD

(ex æquo)

Lauréate : Margot Waty, diplômée du Master en Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (MaSTIC) de l’ULB

Titre du mémoire présenté : Ouverture du Domain Name System de 2012 : impacts de l’arrivée des new gTLD sur l’écosystème des noms de domaine

Télécharger (FR)

Lauréat : Alexandre Jacobs, diplômé du Master en Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (MaSTIC) de l’ULB

Titre du mémoire présenté : Transmitting information through the pipeline network : reevaluating the gas explosions of San Bruno, Engelhart and Ghislenghien from the perspective of organizational, conceptual or information management-related elements in the pipeline business

Télécharger (FR)


NOUVEAUX PUBLICS, NOUVEAUX SERVICES

par Thierry Pardé, Délégué à la stratégie et à la recherche, Bibliothèque nationale de France

La révolution numérique et l’évolution des comportements incitent les bibliothèques à repenser leurs services. Le regard récemment porté par des élèves d’une école de création industrielle sur l’offre de la Bibliothèque nationale de France a permis d’identifier des leviers d’évolution. En prenant l’exemple d’enquêtes récentes, nous dégagerons quelques fondamentaux des usages qui, sans freiner les évolutions nécessaires, préservent les bibliothèques de devenir des espaces culturels informels et indifférenciés.

Télécharger (FR)


UNE MAISON PLEINE D’ÉTUDIANTS

par Leen Leekens, Bibliothécaire en chef, Muntpunt

Depuis quelques années, un nouveau phénomène se produit, de jeunes personnes (étudiants et élèves) ont découvert la bibliothèque et viennent y travailler. Ce nouveau groupe d’utilisateurs a trouvé spontanément le chemin vers nos bibliothèques. Ils sont à la recherche de silence et d’un environnement qui les encourage à ne pas se laisser détourner par les médias sociaux. L’exemple du Muntpunt, la bibliothèque principale flamande de Bruxelles, montre que les étudiants avaient déjà trouvé bien plus tôt le chemin vers la bibliothèque. Bien que le Muntpunt n’ait jamais fait campagne en vue de se profiler comme lieu d’étude, les étudiants font actuellement un usage massif de ce service. Un tour d’horizon sur un intéressant groupe d’utilisateurs qui ne laisse personne indifférent.

Télécharger (NL)


CLÔTURE

par Marc Van den Bergh, vice-président de l’ABD-BVD et coordinateur de l’Inforum 2017


RÉCEPTION