Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Octobre 2014- E-books: good, bad, ugly?

Le droit de lire numérique : une campagne en action

par Vincent Bonnet, directeur EBLIDA

Aujourd’hui, les bibliothèques sont, comme l’ensemble de la société, dans une phase de transition. Nous avons le choix entre la subir, ou l’accompagner, voire même mieux, l’influencer. À EBLIDA, c’est ce que nous faisons au quotidien, notamment à travers la campagne sur le “Droit de lire numérique”. Car la question pour nous tous, bibliothécaires, est de savoir : où en seront les bibliothèques dans 10, 20 ans ? Un exemple : quand les fournisseurs d’accès à internet (FAI) permettront à leurs abonnés d’accéder depuis chez eux à n’importe quel moment du jour ou de la nuit, d’un simple clic à des millions de titres de livres numériques, de films et de musique, aura-t-on encore besoin de bibliothèques ?

Télécharger (FR)

Vers un nouvel équilibre dans le monde du livre ?

par Jef Maes, Responsable du Kenniscentrum et directeur-adjoint de Boek.be

Le monde du livre est en pleine révolution. Le livre numérique devient petit à petit le nouveau standard. Comment les éditeurs et les libraires l’abordent-ils ? Quelles positions les nouveaux acteurs prendront-ils dans le monde du livre ? Les bibliothèques, les éditeurs et les libraires trouveront-ils un nouvel équilibre dans cet environnement digital, ou les circonstances les emporteront-elles à la dérive ? L’orateur proposera un regard prospectif sur une série de développements.

Télécharger (NL)

The enemies of books

par Rik Van Cauwelaert, ancien directeur Stratégie de Roularta

William Blades, le bibliographe et bibliophile anglais du 19e siècle, a écrit un délicieux ouvrage : ‘The enemies of books’. On y trouve une image dépliable d’un ver des livres, une horrible bestiole qui creuse ses tunnels au sein de nos vieux livres, du moins ceux qui sont mal conservés. Blades énumère tous les ennemis, que ce soit le feu et l’eau jusqu’aux serviteurs et aux enfants, et même les relieurs. S’il avait été de ce monde, Blades aurait sans conteste placé la numérisation parmi ces biblioclastes. A raison, car que vont devenir, face à cette digitalisation, la plus délicat des péchés, la bibliophilie, et le web mondial de papier ?

Lieu : Bibliothèque royale de Belgique (KBR)