Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Cahiers de la Documentation 2021/4 (décembre 2021)

Éditorial

Chers lecteurs, c’est avec un peu de retard que nous vous livrons ce dernier numéro de 2021. Les Cahiers de la Documentation clôturent ainsi un cycle de quatre trimestriels qui reflètent la vie de notre association et de nos métiers. Sans rupture. Vous retrouverez sur notre site web tous les sommaires, et après un an les textes en libre accès.

Ce numéro 2021/4 est assez représentatif de la diversité des sujets que nous abordons. Pour commencer, un article de Benjamin Janssens, lauréat du Prix ABD-BVD 2021, Analyse critique de l’évolution de l’EAD et de son implémentation via les logiciels AtoM et ArchivesSpace ; il nous résume son mémoire sur l’évolution des standards de communication des inventaires d’archives. Dans son article, Une exposition sur la  scénographie belge au XXe siècle, Dominique Dewind nous fait part de réflexions et de retours  l’expérience sur la valorisation de documents d’archives, à partir de l’exposition qu’elle a préparée et co-organisée. De son côté, Ingrid Kokelenberg nous fait un compte-rendu de l’édition 2021 d’Informatie aan Zee, l’événement bisannuel de la VVBAD, notre association-soeur, qui se tient traditionnellement à Ostende. Anne-Catherine Demeulder nous fait le compte-rendu d’une réunion organisée par la Fédération Wallonie-Bruxelles sur l’analyse du cluster « Information et Communication » ; en clair, c’est le rapport d’un groupe d’experts sur l’enseignement supérieur qui forme à nos métiers. Enfin, Christopher Boon nous présente la rubrique Regards sur la presse.

Les circonstances sanitaires de la pandémie nous ont obligé, cette année encore, à adapter nos activités. Le site web de l’association reste un lien important entre nous ; par exemple, plus de 500 offres d’emplois ont été diffusées en un an ! Notre cycle de conférences des  Doc’Moments s’est poursuivi, en visioconférence ; nous espérons bientôt pouvoir le reprendre en votre présence. En mai dernier, notre réunion annuelle, l’Inforum, s’est également déroulée en mode virtuel. Sauf nouvelles mesures de fermeture, notre Inforum 2022 se déroulera en votre présence ! Réservez la date : ce sera la journée du jeudi 19 mai à KBR. Le thème sera la gestion de l’information dans le
monde hybride.

Toute l’équipe de l’ABD-BVD et des Cahiers de la Documentation vous souhaite une bonne année et une bonne santé tout au long de 2022 !

Alain REISENFELD
Rédacteur en chef

 

Analyse critique de l’évolution de l’EAD et de son implémentation via les logiciels AtoM et ArchivesSpace

Benjamin JANSSENS, Lauréat du Prix ABD-BVD 2021

En 1998, l’Encoded Archival Description (EAD) devient pour la première fois accessible au public. Aboutissement laborieux de trente années de réflexion et de rationalisation parmi les archivistes américains, ce standard de communication destiné à publier, partager et afficher sur le Web des inventaires d’archives annonce d’emblée ses ambitions : révolutionner la profession d’archiviste en la jetant définitivement dans le grand bain du numérique. Pourtant, plus de vingt ans après sa sortie, l’utopie peine toujours à se réaliser. L’EAD s’avère chère, difficile à maîtriser et – pire encore – source d’erreurs et d’incompréhensions. Depuis lors cependant, des dizaines de logiciels ont été créés pour en effacer les défauts. Parmi eux, deux têtes d’affiche open source : AtoM et ArchivesSpace. Reste que leur utilisation dans le cadre des pratiques archivistiques belges n’est pas toujours aussi aisée qu’annoncé.

 

Une exposition sur la scénographie belge du XXe siècle
Réflexions et retour d’expérience sur la valorisation de documents d’archives

Dominique DEWIND, Attachée scientifique recherche et rayonnement, Archives & Musée de la Littérature Bruxelles

Cet article vise à témoigner d’une expérience de valorisation de fonds documentaires, à savoir une exposition de documents d’archives sur la scénographie belge du XXe siècle. L’occasion est saisie de partager quelques-unes des réflexions sur le métier d’archiviste qu’elle a suscitées. Quels documents sélectionner ? Faut-il montrer un florilège des plus beaux documents ou organiser les documents suivant un fil conducteur signifiant ? Peut-on exposer des archives telles des croquis et brouillons comme des icônes joliment encadrées ? Le documentaliste est-il suffisamment formé à la conception d’expositions voire à la valorisation des archives ?

 

Compte rendu

Informatie aan Zee 2021 : 100 jaar verbinden

Compte rendu d’Ingrid KOKELENBERG

 

Compte rendu

Analyse transversale du cluster « Information et Communication »
Focus sur les bacheliers professionnalisants : Bibliothécaire-Documentaliste, Communication et Écriture multimédia

Compte rendu d’Anne-Catherine DEMEULDER