Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Cahiers de la Documentation 2010/3 (septembre 2010)

NUMÉRO SPÉCIAL

Inforum 2010

Together we stand!

cover2010-3_smallÉditorial

Vous voici occupé à feuilleter calmement ce numéro de septembre des Cahiers de la Documentation, et nous espérons naturellement que vous êtes peut-être même en train de le lire. Ces dernières années, le troisième numéro de l’année est toujours synonyme d’exposé détaillé du dernier Inforum.

Pour votre serviteur, cela signifie que, pendant la période de chaleur étouffante que nous avons connue cette été, il a dû faire appel à ses dernières ressources d’énergie pour vous présenter ledit numéro, avant son propre départ en vacances.

Beaucoup d’énergie est en effet bien nécessaire pour mener à bien l’Inforum. Je ne suis évidemment pas tout seul et il convient de remercier à nouveau ceux qui ont contribué au succès inespéré de cette journée. Je pense ici, en tout premier lieu, aux orateurs, aux membres du « panel », aux modérateurs et bien évidemment au Directeur Général de la Bibliothèque Royale de Belgique qui nous a permis de disposer d’une infrastructure complète, ce qui est financièrement non-négligeable. En outre, n’omettons pas non plus tous ceux qui ont apporté un soutien logistique : les sponsors, les interprètes, les hôtesses, l’assistance technique de la KBR et les personnes du service traiteur. Je n’oublie certainement pas également les collègues du groupe Inforum pour leur « chasse » aux orateurs. Ma reconnaissance va également aux membres du Conseil d’administration de l’ABD-BVD qui, à nouveau, m’ont accordé leur confiance et le privilège de la coordonner cette manifestation.

Comme vous le savez, pour une telle journée, nous essayons toujours d’apporter quelques nouveautés. Cette année nous avons fait appel à nos membres pour qu’ils contribuent directement à cet évènement. Le but de l’Inforum 2010, « Together we stand! », était d’examiner quel intérêt stratégique et quelle valeur ajoutée nos centres de documentation et d’information offrent encore à nos institutions, alors que cette information semble maintenant si facilement trouvable sur l’internet.

J’en prendrais pour exemple celui de l’institution où je travaille, le Conseil socio-économique de Flandre (SERV) où, il y a environs deux ans, il fut décidé de développer une fonction de surveillance qui rende possible, aux membres des différents services d’études, de façon systématique et intelligible, l’accès aux informations disponibles concernant les développements liés à leur domaine d’activité. Le centre de documentation a été réorienté vers une bibliothèque « slim », tant dans le sens anglais du terme « mince » que dans le sens flamand « intelligent » c’est-à-dire qu’elle sera très à la pointe au niveau des matières traitées au SERV.

La seconde nouveauté proposée au cours de cette journée d’étude a été la table-ronde de l’après-midi où des représentants des différents métiers de l’I&D ont débattu de leurs évolutions spécifiques et de l’influence qu’ont eu les nouvelles technologies au sein de notre profession. D’une manière ou d’une autre, la question de savoir si nos métiers sont bien ouverts à ces évolutions technologiques a été lancée.

Et maintenant relisez donc tranquillement le rapport de ce jour, tandis que moi je m’en vais tenter de trouver l’énergie qui m’est nécessaire pour commencer à préparer avec des collègues l’Inforum 2011, et réussir à vous y accueillir les plus nombreux possible. Et pour terminer, merci aussi à vous, nos membres, de toujours nous soutenir en participant à toutes nos activités.

Marc VAN DEN BERGH

From print jungle to a no shelf library: Creating a high performing library function that adds value, drives organization change and generates success

Andrew CLARK, Group Leader Library Services, UCB

L’organisation stratégique d’une bibliothèque et le besoin de maximiser à la fois la valeur du contenu et celle des services qu’elle fournit sont essentiels pour garantir qu’une bibliothèque spécialisée ne reste pas statique mais soit un atout de haute performance pour la société qui continue à rencontrer les besoins d’information grandissants des usagers de la bibliothèque et des cadres d’entreprise. Pendant les 18 derniers mois, la bibliothèque chez UCB a réalisé de manière stratégique et avec succès la transition d’une fonction statique et un peu archaïque à un service qui ajoute de la valeur de manière dynamique et est hautement respecté par tous les secteurs des affaires. Découvrez comment cela a été réalisé et soyez inspiré par ce succès.

Télécharger (EN)

De Universiteitsbibliotheek K.U.Leuven evalueert haar dienstverlening

Dirk AERTS, Hoofd Centrale Bibliotheek, Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)
Werner BEYENS, Teamleider Publieke Diensten Centrale Bibliotheek, Katholieke Universiteit Leuven (K.U.Leuven)

En 2008, la Bibliothèque universitaire de la K.U.Leuven a invité tous les étudiants et membres du personnel à participer à l’enquête LibQUAL+. Cette enquête se focalise sur la perception des produits et des services à ses clients. Les informations recueillies grâce à cette enquête seront précieuses pour le développement futur des services de la bibliothèque destinés à soutenir la recherche et l’enseignement. Cet article explique l’objectif, la démarche et les résultats de l’enquête et amène à des conclusions et des actions futures.

Cet article a déjà été publié dans Bibliotheek- en Archiefgids, Vol 86, n° 3 (juin 2010). Il est reproduit avec l’aimable autorisation de la VVBAD.

Télécharger (NL)

Bibliotheek Vlissingen maakt het verschil!: Mediawijsheid en informatiebemiddeling in het Google-tijdperk

Kees HAMANN, Directeur, Bibliotheek Vlissingen

Karolien SELHORST, Voormalig Beleidsmedewerker, Bibliotheek Vlissingen. Momenteel Stafmedewerker digitale bibliotheek, Vereniging van Vlaamse Provincies (VVP)

La bibliothèque de Vlissingen, aux Pays-Bas, a une mission ambitieuse: aider les citoyens à devenir des participants engagés dans la société contemporaine de l’information et de l’économie du savoir. L’accent est mis sur deux domaines : d’une part l’implication des medias et la promotion de la lecture, ou réaliser l’autonomie des divers groupes cibles. D’autre part, proposer une médiation dans le domaine de l’information : fournir des informations sur mesure aux clients, selon un principe de collaboration et de partage des connaissances.

Télécharger (NL)

Former les étudiants à la maîtrise de l’information : Un rôle majeur des bibliothèques universitaires. Mais quelles sont les attentes en la matière ?

François FRÉDÉRIC, Adjoint du directeur de la Bibliothèque des Sciences humaines, Université Libre de Bruxelles (ULB)

Les bibliothèques universitaires se préoccupent depuis longtemps de la formation de leurs usagers à la maîtrise de l’information. Cette tâche connaît un essor important avec le développement des technologies de l’information et de la communication. Divers référentiels de compétences ont été publiés ces dernières années ; ils guident la construction des programmes de formation documentaire dans les universités. Cependant, la responsabilité de la formation n’incombe pas exclusivement aux seuls bibliothécaires, elle doit être partagée entre ceux-ci et les enseignants car la compétence documentaire est au coeur de la formation universitaire et ne se réduit pas à de simples aptitudes techniques. Compétence intellectuelle, méthodologique et technique, elle prend place dans le bagage attendu d’un universitaire diplômé. Mais quelles sont les attentes du monde professionnel en la matière ?

Télécharger (FR)

Compte rendu
Une profession, des métiers : Table ronde lors de l’Inforum 2010

Guy DELSAUT, Rédacteur en chef des Cahiers de la Documentation, Association Belge de Documentation (ABD-BVD)

Télécharger (FR)

Télécharger le numéro complet