Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Cahiers de la Documentation 2022/1-2 (juin 2022)

Ce numéro est dédié à la mémoire de
Jacques Henrard
(19 septembre 1928 – 27 février 2022)

Éditorial

Cher Jacques,

Tu es parti comme tu as vécu : discrètement. Nous n’avons pas pu te dire au revoir, te remercier de tout ce que tu as fait pour notre association. Le covid nous a éloignés de toi pendant les derniers mois de ta vie mais tu as toujours été dans nos esprits.

À ta pension, après une carrière bien remplie chez Solvay, tu as décidé de t’engager auprès de notre association. Même si tu n’as jamais été membre du Conseil d’administration, tu faisais partie de cette équipe qui a fait vivre l’ABD-BVD, pendant 35 ans. Tu étais la mémoire de notre association et l’homme de l’ombre. Jamais tu ne t’es mis en avant et pourtant ton rôle était indispensable. Pendant des années, tu t’es occupé des Cahiers de la Documentation. Les recensions de livre, c’était toi. La supervision de la mise en page, c’était toi. Jusqu’à un âge avancé, tu t’es occupé de les mettre sous enveloppe, puis de les porter à la poste, à ce bureau d’Auderghem où tu portais aussi si souvent le courrier pour l’ABD-BVD. Tu t’es aussi occupé des archives. Notre siège social a d’ailleurs été longtemps près de chez toi et tu transmettais le courrier à qui de droit.

Lors de nos événements, tu étais également toujours là : à l’Inforum, lors des Assemblées générales, lors de nos anniversaires. Nos membres ont pu te rencontrer, voir l’homme souriant que tu étais. Ils ont pu apprécier ta gentillesse, tes petits mots pour chacun. Tu nous remerciais souvent pour notre gentillesse mais c’est toi qui méritais tous ces remerciements. Jusqu’à plus de 90 ans, tu nous as aidés. Tu es un exemple pour nous tous.

Le 27 février dernier, à l’âge de 93 ans, tu es parti rejoindre le paradis des professionnels de l’infodoc. Là-haut, tu auras certainement déjà proposé ton aide dans l’une ou l’autre association céleste, tout en continuant à veiller sur nous.

Jacques, tu nous manques et tu resteras à jamais dans le cœur et dans l’esprit de tous ceux et toutes celles qui t’ont connu. Nous te dédions ce numéro qui, nous l’espérons, te plaira.

Le Conseil d’administration de l’ABD-BVD
Le Comité de publication des Cahiers de la Documentation

 

Analyse fonctionnelle de l’outil de gestion de planning LibStaffer

François RENAVILLE, Responsable des systèmes documentaires informatisés – Université de Liège – ULiège Library
Fabienne PROSMANS, Responsable Service aux usagers et PIB, responsable scientifique Polytech – Université de Liège – ULiège Library
Isabelle GILLES, Coordinatrice des ressources humaines et immobilières de ULiège Library – Université de Liège – ULiège Library

LibStaffer est un outil de gestion de planning de service pour les bibliothèques proposé par Springshare. Dans cet article, nous exposons l’analyse que nous avons mise en œuvre pour déterminer le potentiel de LibStaffer en matière de simplification de la gestion de planning d’accueil, sur des implantations de configurations diverses, ainsi que d’activités transversales de service au public. Nous nous sommes fondés sur les questions établies par Philippe Lenepveu et Marc Maisonneuve, dans leur ouvrage consacré aux logiciels de gestion de planning pour les bibliothèques, et les avons enrichies par les interrogations de plusieurs collègues. Bénéficier d’un test de LibStaffer, de près de deux mois, nous a permis de répondre à ces questions et nous a convaincus de prendre une souscription à l’outil.

 

Reaffirming the formative bias of the national library

Bart A. BUSEYNE, Expert librarian (Contemporary printed books), KBR

Une bibliothèque nationale, c’est avant tout un objectif : comment promouvoir la valorisation des héritages qui font de nous des passeurs ? L’élaboration de cette question part de l’idée que “la vie de l’esprit” a été façonnée dès son invention par des médias techniques. Parce que ces médias, par leur nature même, sont à la fois remède et poison (Platon), la vie intellectuelle et culturelle doit d’abord être définie comme une lutte. C’est précisément dans le cadre de cette lutte que l’esprit mène avec ses propres matérialisations techniques, qu’une bibliothèque nationale – conformément à sa mission – doit poursuivre une politique active de ces médias qui habitent constitutivement la vie de l’esprit. Le slogan qui accompagne le logo KBR explicite l’enjeu d’une telle politique de médiation technique en termes temporels : “Protégeons le temps”.

 

Bibliothèques troisième lieu et tiers-lieux culturels
Entre utopie, incantation et injonctions

Conversation entre Émilie Garcia Guillen, Mathilde Servet et Karolina Svobodova
Émilie GARCIA GUILLEN,
Chercheuse post-doctorante, Université libre de Bruxelles (METICES)

Sous forme de conversation entre deux chercheuses et une professionnelle des bibliothèques, l’article rend compte des enjeux qui traversent aujourd’hui l’univers des bibliothèques et de la culture avec le bouleversement introduit par les modèles du troisième lieu et des tiers-lieux culturels. En mobilisant expériences de terrain et recherches empiriques, elles reviennent d’abord sur la genèse de la notion. Elles discutent de différents aspects qui sont au coeur de ces tentatives : le design, le rapport aux publics, l’ambition de cohésion sociale, en soulignant les tensions et les ambiguïtés. Elles s’interrogent enfin sur les usages de la notion, entre utopie, incantation et injonction.

 

Le Portail des Arts de la Marionnette (PAM)
Modélisation d’un domaine culturel et mise en pratique dans PMB, retour d’expérience (2e partie)

Raphaèle FLEURY, Directrice de la recherche et de l’innovation, Institut International de la Marionnette
Florent TÉTART, Directeur de l’innovation, PMB Services

Cet article présente les modalités de mise en oeuvre, dans la version Lab’ du Portail des Arts de la Marionnette, le PAM, d’un modèle de données complexe décrivant le domaine culturel concerné. D’une part, la construction d’interfaces de consultation dynamiques exploite le potentiel d’éditorialisation automatique rendu possible par la sémantisation des données. D’autre part, différents outils et méthodes de contribution ont été conçus à destination de professionnels de la documentation, mais aussi pour pouvoir mener une démarche de science participative (crowdsourcing). Ce projet a permis d’identifier un certain nombre d’améliorations à apporter au logiciel, dont l’article présente la feuille de route, avant de conclure sur les perspectives que ces nouvelles pratiques ouvrent pour l’évolution du métier de documentaliste.