Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Cahiers de la Documentation 2005/4 (décembre 2005)

cover2005-4_smallÉditorial

Une année s’achève, la 59ème de la déjà longue vie des Cahiers. La mutation opérée ces dernières années dans notre publication se poursuit mais n’est pas achevée pour autant et nous espérons que l’année 2006 verra se concrétiser les dernières améliorations que notre équipe a planifiées. La page Web des Cahiers sera l’année prochaine l’objet de toutes nos attentions.

En attendant, nous vous laissons découvrir le dernier numéro de 2005. Il vous donnera l’occasion de pénétrer dans un domaine qui n’a pas encore été traité dans nos colonnes et que beaucoup d’entre nous hésitent à prospecter tant il leur apparaît hermétique et confus : celui de la documentation européenne. Vous n’aurez plus aucune excuse de ne pas vous y retrouver après avoir lu l’article de Maxime Wotquenne.

Un autre sujet que les documentalistes abordent avec prudence est celui de l’introduction de liens sur Internet. Michèle Battisti s’occupe à l’ADBS des questions juridiques et spécialement de celles qui touchent la documentation électronique. C’est avec beaucoup de gentillesse qu’elle a accepté de mettre à jour pour notre revue une communication qu’elle avait présentée sur le sujet à un congrès de l’IFLA.

Les deux autres articles concernent un domaine que nous avons déjà abordé : celui de la documentation en accès libre. Annick Castiaux reprend la discussion sur les initiatives visant à mettre la documentation scientifique sous ce statut. Notre collaborateur, Guy Delsaut, s’est lui intéressé à un sujet plus pratique : qu’en est-il de la fiabilité d’une initiative collective en matière d’encyclopédie ? Wikipédia est-elle une base documentaire sérieuse ?

Nos auteurs apportent-ils des réponses aux questions que, vous aussi, vous vous posez ? Leur regard éclaire-t-il d’un jour nouveau des domaines que vous connaissez ? Vous ouvrent-ils de nouvelles portes ? Allez à leur rencontre et… bonne lecture

D’ores et déjà nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année.

Simone JÉRÔME

« Lier ou ne pas lier » : pour un usage responsable de l’hyperlien

Michèle BATTISTI, Chargée de veille juridique, ADBS (Association des professionnels de l’information et de la documentation)

L’hyperlien est une composante essentielle du Web. Il permet d’associer des informations supplémentaires et procure une valeur ajoutée. Mais comme le démontrent les divers procès dont il a fait l’objet, il pourrait impliquer aussi des responsabilités supplémentaires. Si, au départ, les liens permettaient un enrichissement réciproque des sites web, ils soulèvent effectivement aujourd’hui plusieurs problèmes juridiques. D’autres dérives, plus proches de l’absence de respect des règles déontologiques, peuvent également être évoquées. L’objet de cette intervention est de dresser une typologie des responsabilités liées à l’usage de l’hyperlien afin de savoir comment les réduire, mais en gardant en mémoire le principe fondamental que représente la liberté de circulation de l’information.

Télécharger (FR)

Wikipédia : une source d’information extraordinaire ou une pseudo-encyclopdédie peu fiable

Guy DELSAUT, Administrateur, Association Belge de Documentation

Wikipédia est une encyclopédie polyglotte et collaborative présente sur le Web depuis près de cinq ans. Son succès est immense et constitue une véritable révolution dans le domaine des encyclopédies. Elle a néanmoins de nombreux détracteurs qui lui reprochent de ne pas être fiable. Après un petit historique et une explication des bases de Wikipédia, cet article montre les avantages d’une telle encyclopédie, étudie les différents reproches et les raisons de ceux-ci. La navigation et les modes de recherche dans l’encyclopédie sont également passés en revue. L’article fait également un parallèle avec les encyclopédies classiques et les autres sources d’information. L’auteur tente de répondre à la question : « en tant que professionnels de l’information, quel intérêt devons-nous porter à ce nouveau type d’encyclopédie ? »

Télécharger (FR)

Le coût de l’accès aux connaissances scientifiques : la solution du libre accès

Annick CASTIAUX, Chargé de cours, Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix

Dans cette communication, nous étudions la possibilité de rendre les publications plus disponibles pour les chercheurs tant au Nord qu’au Sud en soutenant les initiatives de publication en libre accès. Ces initiatives, nées récemment de la volonté de certains chercheurs de revenir à leur mission de communication au plus grand nombre et de collaboration scientifique, proposent une alternative à l’industrie de la publication scientifique. Elles ouvrent des perspectives d’accès aux données et publications scientifiques importantes pour les chercheurs appartenant à des universités ou centres de recherche moins bien dotés financièrement. En cela, elles soutiennent également l’effort d’innovation nécessaire au développement d’économies émergentes ou en déclin.

Télécharger (FR)

L’Union Européenne : équation à 25 inconnues

Maxime WOTQUENNE, documentaliste

Cet article propose un survol de la documentation européenne à travers ses institutions. Il se compose d’un bref parcours historique, d’une présentation sommaire des différents organes européens, qui nous aident à comprendre les processus législatifs classiques et tous les documents officiels qui y sont liés. Ensuite, sont détaillées les principales sources d’information européennes destinées à trouver rapidement les documents législatifs sur un sujet précis. Une dernière section est consacrée à la manière dont l’information européenne est parfois traitée et interprétée. Le but de cet article est d’essayer de comprendre et de mieux appréhender l’information européenne par une meilleure connaissance des organes et des procédures législatives de l’Union Européenne.

Télécharger (FR)

Télécharger le numéro complet