Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Cahiers de la documentation 2005/2 (juin 2005)

cover2005-2_smallÉditorial

Enfin la voilà…

Quoi donc ? Mais la nouvelle présentation de notre revue.

Initialement prévue pour le premier numéro de cette année, nous l’inaugurons avec le nu­méro 2. Moins spectaculaire que le changement de logo ou la nouvelle couverture, elle a exigé plus de travail et c’est avec plaisir que je remer­cie ici notre collègue Guy Delsaut qui a pris en charge la majeure partie de cette tâche, lourde mais indispensable.

À 58 ans, notre revue avait besoin d’une petite cure de rajeunissement. Ceux qui en possèdent toute la collection, savent qu’un monde sépare les premiers numéros de ceux qui paraissent actuellement.

Cette fois, nous faisons appel à la collaboration des auteurs car nous allons leur demander de suivre un minimum de règles, simples et faciles à appliquer, rassurez-vous. Cela devrait même les aider à exprimer leurs idées en les inscrivant dans un cadre bien défini. Vous l’avez compris, vos contributions sont plus que jamais les bien­venues et nous ferons tout pour faciliter le travail de nos auteurs. Pour le lecteur, il en résultera une plus grande cohérence dans les textes, un meilleur contrôle de l’information et, grâce à l’utilisation de techniques d’impression moder­nes, un aspect tout à fait professionnel.

Toutefois la revue appartient à nos membres. C’est bien volontiers que nous accueillerons vos remarques et vos suggestions. Nous ne sommes pas absolument certains d’avoir tout prévu et tout résolu. N’hésitez pas à nous contacter et même à en débattre via la liste ABD.

Quant au contenu de ce numéro, nous allons retrouver le Professeur Laszlo qui cette fois nous parle avec la franchise et la lucidité qui le carac­térise de la littérature scientifique. DirK Van Eylen nous présente le tout nouveau portail des services de documentation fédéraux, qui donne accès à une documentation jusqu’ici trop mal connue et de ce fait, probablement sous-utilisée. Tamara Beeckmans nous détaille les normes internationales pour faciliter l’accès des sites Internet aux personnes malvoyantes. Et enfin Philippe Mottet nous propose d’ouvrir encore davantage le monde de l’information grâce à l’utilisation de la technologie de l’ »open linking ».

Bonne lecture.

Simone JÉRÔME

Ce n’est pas qu’un texte d’humeur (deuxième partie)

Pierre LASZLO , Professeur de chimie honoraire, École polytechnique, Palaiseau, France et Université de Liège au Sart-Tilman, Belgique

Télécharger (FR)

Construire la bibliothèque de Babel : Un catalogue commun pour les bibliothèques des services publics fédéraux.

Dirk VAN EYLEN, Conseiller gestion des connaissances, Personnel et Organisation

La forme d’un catalogue commun est toujours tributaire du type de collaboration entre les bibliothèques qui le produisent. Le catalogue commun des bibliothèques fédérales, avec son million de notices bibliographiques, n’échappe pas à cette règle. Quatre fois par an, les données sont extraites des catalogues particuliers. De cette extraction sortent des données aux formats disparates. Elles sont converties dans un format unique préservant le plus d’informations possibles, puis introduites dans un fichier commun. Les notices en double sont – autant que faire se peut – éliminées. Le résultat est accessible aux lecteurs sur le site portail de l’administration fédérale. Deux interfaces de recherche sont proposées: une interface simple et une interface avancée. Au lecteur de choisir le mode de recherche qui lui convient le mieux.

Télécharger (FR)

L’accès des sites Internet aux personnes déficientes visuelles

Tamara BEECKMANS, Webmaster du portail de la Sécurité Sociale en Belgique, SmalS-MvM

Cet article a pour but de conscientiser les concepteurs de sites Internet à l’importance de l’accessibilité à l’information pour tous… Pour tous, c’est-à-dire pour tout citoyen quels que soient son origine, son appartenance sociale ou son handicap. À l’ère des Nouvelles Technologies et de l’e-Government, il est en effet inconcevable de créer des sites sans tenir compte de directives internationales très strictes en la matière mais facilement intégrables dès le début de la réalisation d’un projet. Quelques-uns des choix techniques à poser en vue de respecter une série des critères fixés par ces directives seront développés dans le cadre de cet article.

Télécharger (FR)

Open Linking et OpenURL

Philippe MOTTET, Documentaliste, Université de Liège – Bibliothèque des Sciences

Les notions d’Open Linking, d’OpenURL, de sensibilité au contexte ou de copie appropriée sont largement répandues désormais dans le monde de l’information scientifique, même si on ne sait pas toujours précisément ce qui se cache sous cette terminologie un peu mystérieuse. Un système d’Open Linking permet, sur Internet et dans un cadre documentaire, de relier entre elles toutes les informations relatives à un sujet particulier grâce à des adresses URL/URI qui portent le nom d’OpenURL. Ces liens OpenURL sont créés dynamiquement à la suite de recherches bibliographiques et permettent de rebondir vers d’autres ressources électroniques proposant des informations complémentaires liées à la référence de départ et dont l’accès est autorisé pour l’utilisateur. La norme ANSI/NISO Z39.88 définit la syntaxe des liens OpenURL ainsi que les métadonnées, identifiants et protocoles d’échange de communication qui peuvent y être incorporés.

Télécharger (FR)

Télécharger le numéro complet