ABD-BVD fait peau neuve! Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Cahiers de la Documentation 2013/3 (septembre 2013)

cover2013-3_smallÉditorial

En cette année 2013, nous commémorons le 100e anniversaire de l’avant-dernier lauréat belge du Prix Nobel de la Paix. Gageons que son nom n’évoque pas grand-chose à la plupart des Belges d’aujourd’hui sauf… aux professionnels de l’information et de la documentation. En effet, en 1913, le Comité Nobel norvégien choisit de décerner la plus haute récompense à Henri La Fontaine. Oui, il s’agit bien ici du co-fondateur, avec Paul Otlet, de l’Institut international de Bibliographie et de l’homme à qui l’on doit éga­lement la Classification Décimale Universelle.

Pacifiste dans l’âme, La Fontaine a consacré une grande partie de sa vie à promouvoir la paix. En 1913, à la veille de la Première Guerre mon­diale, il est d’ailleurs président du Bureau inter­national de la Paix. Poste qu’il occupera de nombreuses années et qui lui vaut donc ce prix prestigieux. Après lui, le seul Belge à avoir reçu le Nobel de la Paix est le Père Dominique Pire, en 1958.

L’universalisme de La Fontaine l’a donc poussé à s’intéresser tant à l’information qu’à la paix. Un siècle après ce prix, ses valeurs et ses combats sont certainement toujours d’actualité. Le repli sur soi n’est pas souhaitable dans notre métier : les problématiques de l’I&D sont universelles et la recherche de solutions dépasse tous les clivages.

C’est donc dans cet esprit que nous vous propo­sons régulièrement dans ces pages des articles d’auteurs étrangers. D’ailleurs, ce numéro en est un bel exemple puisque nous publions au­jourd’hui des articles en provenance de Suède, d’Afrique du Sud, du Royaume-Uni et… bien sûr, de Belgique. Raison pour laquelle, une fois n’est pas coutume, ces articles sont principalement en anglais.

L’esprit de La Fontaine est donc toujours vivant et nous espérons que ce numéro lui aurait plu, tout comme à vous, chères lectrices et chers lec­teurs. Nous vous souhaitons une excellente lecture.

Guy Delsaut

When did the librarian become a librarian?

Bertil JANSSON, Doctor of Philosophy, Library and information sciences; Coordinator, Linnaeus University Kalmar / Växjö – Executive Office; Former Archivist and Head librarian, University of Kalmar

Cet article s’intéresse à la bibliothéconomie et son développement entre 1475 et 1780, tel que traité par son auteur dans la thèse de doctorat Bibliotekarien : om yrkets tidiga innehåll och utveckling (2010). Cette thèse débute par la définition de la bibliothèque comme un espace de travail à partir duquel les bibliothécaires ont créé leur future profession. La période analysée comprend 3 processus semi-parallèles en progrès, qui forment une profession complexe, allant de la routine quotidienne aux valeurs communes du concept de la bibliothèque comme une institution véhiculant des qualités. Ceci forme un point de départ à la discussion de théories sur la bibliothéconomie et se termine finalement dans des considérations auto-réfléchissantes sur la bibliothéconomie et les caractéristiques d’un bibliothécaire, proche d’un code éthique professionnel.

Télécharger (EN)

From coal mining to data mining: Libraries after technology replaces colliers

Derek LAW, Emeritus Professor of Informatics, University of Strathclyde – Department of Computer and Information Sciences

Cet article décrit le monde auquel étaient confrontés les bibliothécaires en 1970 et dans quelle mesure des siècles de stase furent suivies d’une période de rapide changement social, technique et professionnel. Ensuite, il expose dans les grandes lignes la contribution significative du Professeur Melvyn Collier. Il prend en considération l’incapacité de la profession à faire face adéquatement à la croissance exponentielle du matériel et des données numériques. En conclusion, il soutient qu’en retournant aux principes de base, la profession peut conserver un rôle clef et déterminant pour le futur.

Télécharger (EN)

Comment mettre en place une veille d’e-réputation en utilisant les outils gratuits ?

Luc HOURLAY, Bibliothécaire-Documentaliste/Webmaster, Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE)
Patrice X.CHALON, Knowledge Manager, Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE)
Michele RIGNANESE, Attaché Communication multimédia, Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Gudrun BRIAT, Communication Manager, Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE)

Dès la publication de ses premiers rapports d’étude, en 2004, le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) s’est intéressé à l’évaluation de sa propre influence. Différents projets ont donc été entrepris pour répondre à cette demande. En 2012, à la demande du service de la communication, la bibliothèque a mis en place un outil de veille de la réputation en ligne. Une structure modulaire décrivant toutes les étapes de la veille a été élaborée, et sur cette base, un outil (démonstrateur) a été construit à l’aide d’applications gratuites uniquement. Les premiers résultats sont d’emblée convaincants. Le démonstrateur ayant prouvé la plus-value d’entretenir une veille de e-réputation concernant le KCE. La prochaine étape envisagée est la poursuite du développement de l’outil, avec pour objectif la réduction maximale de l’intervention humaine pour que cette activité puisse s’inscrire sur le long terme dans une organisation de petite dimension aux ressources limitées.

Télécharger (FR)

An introduction to the BUFVC guidelines on audiovisual citation

Richard HEWETT, Chair Audiovisual Citation steering group, British Universities Film and Video Council (BUFVC)

Bien que l’usage de matériel audiovisuel augmente de façon exponentielle dans les activités d’enseignement, d’apprentissage et de recherche dans l’enseignement supérieur et dans la formation continuée, les normes pour référer à des documents sonores ou à des images sont souvent insuffisantes. Le British Universities Film & Video Council (BUFVC) a maintenant comblé cette lacune. L’ouvrage Audiovisual Citation: BUFVC Guidelines for referencing moving image and sound propose des conseils clairs, cohérents et complets pour citer tout type de document audiovisuel, du mashup composite YouTube au jeu vidéo. Cet article explique comment le projet a pris forme et de quelle manière il répond aux besoins très spécifiques de chercheurs, archivistes et bibliothécaires en matière de documents sonores et d’images.

Télécharger (EN)

Promoting awareness of information needs and realising gaps in knowledge: Examples from healthcare

Ina FOURIE, Professor, University of Pretoria – Department of Information Science

La reconnaissance du besoin d’information constitue le premier pas dans la recherche d’information. Cependant, les besoins en information ne sont souvent pas reconnus, ce qui pourrait expliquer les continuelles inquiétudes et frustrations exprimées par des personnes à la recherche d’informations, comme les patients et leurs familles. Le récit de leurs expériences, exprimées en leurs propres mots montre qu’il s’agit d’un sérieux problème. L’éducation à l’information dans le secteur des soins, comme les soins de santé, l’assistance sociale et l’enseignement peut mener à une prise de conscience de la nécessité de reconnaître le besoin d’information comme un premier pas dans la recherche d’information, ce qui permettrait de mieux aider ceux qui comptent sur le personnel soignant, l’assistante sociale ou l’enseignant pour rencontrer leurs besoins d’information. Cet article examine brièvement les enjeux d’un besoin d’information non satisfait, en utilisant les patients et leurs familles comme exemple. L’article commente également de manière sommaire l’éducation à l’information des professionnels et souligne que ceux-ci doivent prendre conscience de la nécessité de reconnaître le besoin d’information.

Télécharger (EN)