ABD-BVD fait peau neuve! Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Inforum 2013 - InfOverload: (no) surcharge to pay

logo rvb small2En collaboration avec logo_kbr_2010

 

Organisé avec le soutien de

ebsco logo 294logo_exquandologo_infor_2015comm_verslag.inddlogo_LexisNexis_2011logo_swets_2014

 

 

Programme

MATIN

Modérateur : Christopher Boon, président de l’ABD-BVD

ACCUEIL


INTRODUCTION ET PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE

par Christopher Boon, président de l’ABD-BVD,
Patrick Lefèvre, directeur général de la Bibliothèque royale de Belgique (KBR),
et Marc Van den Bergh, coordinateur de l’Inforum 2013


L’INFOBÉSITÉ/SURCHARGE INFORMATIONNELLE EN ENTREPRISE : RÉALITÉ OU ILLUSION ?

par Caroline Sauvajol-Rialland, maître de conférences UCL, Louvain-la-Neuve, fondatrice de So Comment, cabinet conseil en gestion de l’information

Le constat de la surcharge informationnelle et la corrélation des variables avec la surcharge d’activité et le sentiment d’urgence. Une définition de la surcharge informationnelle. Les risques pour les personnes et pour les organisations.

Télécharger (FR)


COMPÉTENCES INFORMATIONNELLES EN TEMPS DE SURCHARGE D’INFORMATION

par Sara Decoster, bibliothécaire ULg, Liège

À l’ère de l’information actuelle, la bibliothèque a de plus en plus une fonction de pont entre les données et l’utilisateur. Par conséquent, cela vaut la peine de réfléchir sur son rôle dans le développement des compétences de l’information. La bibliothèque offre ainsi non seulement des outils techniques, mais  sensibilise également aux problèmes relatifs à information.

Télécharger (FR/NL)


PAUSE


MÉDIAS SOCIAUX, SURCHARGE INFORMATIONNELLE ET MANQUE D’ÉNERGIE : ÉVITER LE BURN OUT ET RETROUVER LE PLAISIR AU TRAVAIL

par Luc Swinnen, médecin spécialiste du stress, Lembeke

Dans cette présentation, nous aborderons la personnalité de l’être humain. Celui qui veut tout terminer de manière parfaite, celui qui reporte beaucoup à plus tard ou encore celui qui voudrait toujours faire plaisir aux autres, sont des personnes en permanence menacées par le burn-out. Nous disposons d’une large base de données pour illustrer ce propos. En outre, la surcharge informationnelle, ainsi que les médias sociaux, jouent un rôle important. Le message n’est bien entendu pas que ces médias sociaux doivent disparaître de notre vie quotidienne, mais il nous faudra les utiliser de manière correcte et efficace, et avec bon sens. Une présentation non dénuée d’humour, avec un clin d’oeil à la loi de Pareto.

Télécharger (NL)


LUNCH


APRÈS-MIDI

Modérateur : Toon Lowette, directeur, Grid Online Publishing Consultancy, Hoeilaert

REMISE DU PRIX DE L’ASSOCIATION BELGE DE DOCUMENTATION

par Isabelle Somville-Cornet, présidente du jury du prix ABD-BVD

Lauréate : Michèle Orban (Master en sciences et technologies de l’information et de la communication de l’UCL)

Titre du mémoire présenté : La cartographie des domaines de connaissances comme outil de veille stratégique.


SURCHARGE INFORMATIONNELLE : COMMENT AVONS-NOUS PERDU LE CONTRÔLE DE L’INFORMATION ET QUE DEVONS-NOUS FAIRE AUJOURD’HUI ?

par Jonathan Spira, analyste en chef, Basex, Washington (États-Unis)/Londres (Royaume-Uni)

En 2010, la surcharge informationnelle a coûté 997 milliards de dollars à l’économie des Etats-Unis, et les chiffres ne font qu’augmenter. Alors que la surcharge informationnelle est typiquement assimilée à la surcharge provoquée par les courriers électroniques, ces derniers ne sont que la figure emblématique du problème, alors qu’elle se manifeste dans des domaines aussi variés que la recherche d’information ou la communication de tous les jours. Parvenir à une meilleure compréhension du problème est le premier pas vers sa prise en charge, et l’orateur, auteur de l’ouvrage « Overload! How too much information is hazardous to your organization », nous emmènera à l’origine du problème et nous guidera vers ce que nous pouvons réellement accomplir pour réduire l’impact de la surcharge informationnelle sur nos vies quotidiennes.

Télécharger (EN)


PAUSE


L’INFORMATION ET LA COMMUNICATION SONT GRATUITES, MAIS ELLES COÛTENT CHER

par Jan Vanthienen, professeur de gestion de l’information, Université catholique néerlandophone de Louvain (KU Leuven), Faculté des Sciences économiques et de gestion, groupe de recherche en informatique des affaires

L’émergence de l’information omniprésente, de la communication mobile, du « big data » et de l’accessibilité permanente donnent l’impression que nos problèmes d’information appartiennent au passé. Rien n’est moins vrai. La surcharge informationnelle et l’excès de communication menacent plus de devenir un problème pour la productivité qu’une solution. Il y a un besoin urgent d’une meilleure gestion de l’information et de la communication. Cette présentation abordera douze recommandations pour un meilleur usage de l’information et pour l’utilisation productive des nombreuses nouvelles possibilités offertes.

Télécharger (NL)


NUMÉRISER LE PATRIMOINE. DE L’UTOPIE À LA RÉALITÉ : LES PROCESSUS EN QUESTION

par Frédéric Lemmers, responsable de la numérisation des collections, Bibliothèque royale de Belgique, Bruxelles

Par ses activités de numérisation, le secteur du patrimoine contribue lui aussi à la surcharge informationnelle engendrée par la société de l’information. En effet, le danger est grand de déverser sur la toile des contenus numérisés constitués en vrac. Il s’impose donc de proposer des corpus cohérents basés sur des critères de sélection pertinents. Dans notre communication, nous illustrerons les difficultés posées au quotidien par la poursuite de cet objectif au départ de l’exemple du projet « Europeana Collections 1914-1918 » dont l’aspiration principale est de numériser et de publier sur Europeana à l’horizon 2014 une sélection d’environ 400 000 documents relatifs à la Première Guerre mondiale en provenance des collections de dix bibliothèques nationales. Cette approche nous permettra de souligner la difficulté d’effectuer des sélections tout à la fois judicieuses et représentatives d’une thématique donnée, compte tenu des contingences pratiques imposées par la mise en œuvre effective de tels projets.

Télécharger (FR)


CLÔTURE

par Christopher Boon, président de l’ABD-BVD


RÉCEPTION