ABD-BVD fait peau neuve! Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Cahiers de la Documentation 2015/4 (décembre 2015)

cover2015-4_smallÉditorial

Le 13 novembre 2015 a sidéré Paris, l’Europe et le monde. Les attentats, qui ont coûté la vie à 130 personnes et ont fait plus de 350 blessés, ont inéluctablement changé la face du monde tel qu’on l’a connu.

De nombreuses questions fusent, impérieuse­ment. Comment assurer la paix et la sécurité ? Comment préserver les valeurs fondamentales de notre société ? Comment éviter des drames futurs ? Quels équilibres géopolitiques faut-il trouver pour recouvrer la stabilité mondiale, et construire un monde où il fait bon vivre pour chacun ?

Toute cette problématique est extrêmement dif­ficile, et il n’existe pas de réponse simple ni défi­nitive.

Dans un tel contexte, les enjeux de l’information s’avèrent à la fois complexes et stratégiques. S’il est impossible de collaborer efficacement sans un échange aisé de l’information, tant sur un plan international qu’en entreprise, il est tout aussi important de protéger les données et d’éviter que des personnes non autorisées puis­sent y accéder.

Une information fiable, dont l’intégrité est garan­tie, constitue un instrument précieux pour se former une opinion ou pour prendre une décision en connaissance de cause. C’est grâce à l’information que nous pouvons vivre selon la raison.

Ce constat est pertinent pour chacun, au quoti­dien. C’est après avoir examiné les faits, en les ayant considérés de plusieurs points de vue, que nous pouvons formuler des avis judicieux. C’est également ainsi que nous pouvons contribuer à un monde meilleur.

Sara DECOSTER

L’accès à long terme aux périodiques scientifiques électroniques dans les universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles : Quelles solutions ?

Aude ALEXANDRE, Attachée, Direction du Réseau des Bibliothèques de l’Université de Liège

L’accès à long terme aux périodiques scientifiques électroniques pose des problématiques concrètes spécifiques, qui dépassent celles de la conservation des données numériques. Après une synthèse des différents risques et concepts liés à l’accès pérenne, cet article examine en particulier les questions juridiques et contractuelles ainsi que les différentes solutions d’archivage externes dédiées à la préservation des e-journaux (LOCKSS, CLOCKSS, Portico). Le constat posé est qu’il n’existe à l’heure actuelle pas de solution miracle, mais bien un ensemble d’actions possibles et de solutions matures et complémentaires. Une échelle de stratégies concrètes a été recommandée aux universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles en 2014, qui ont commencé à les mettre en place.

Télécharger (FR)

Informatieveiligheid bekeken vanuit juridisch perspectief

Johan Vandendriessche, Advocaat-vennoot, Crosslaw CVBA; Gastprofessor ICT-recht, Universiteit Gent (UGent)

La sécurité de l’information n’est toujours pas abordée de manière coordonnée sur le plan juridique. Cela ne signifie cependant pas qu’il n’existe pas de lois et de règlementations relatives à la sécurité de l’info À côté d’un devoir général de diligence applicable à tous, il existe de nombreuses obligations spécifiques en lien avec la sécurité de l’information. La tâche ardue du responsable de la sécurité de l’information consiste à identifier et appliquer correctement ces règles. Le devoir de sécurité le plus largement applicable se trouve dans la loi sur le traitement des données à caractère personnel. Celle-ci ne prévoit cependant pas, pour le moment, la nomination d’un « security officer » ou un devoir de notification en cas de faille de sécurité. Dans le cadre de la révision du cadre juridique applicable aux traitements de données à caractère personnel, beaucoup d’attention est consacrée à un probable élargissement des dispositions relatives à la sécurité de l’information, notamment par la nomination d’un « data protection officer » et l’établissement d’un devoir de notification en cas de violation.

Télécharger (NL)

Le statut juridique de l’archivage électronique : Questions choisies

Amandine PHILIPPART de FOY, Avocate au barreau de Bruxelles ; LL.M candidate, Université de Melbourne
Bernard VANBRABANT, Avocat – Of Counsel, Liedekerke Wolters Waelbroeck Kirkpatrick ; Chargé de cours, Université de Liège (ULg)

La valeur juridique des archives électroniques d’entreprise constituées de scans de documents papier, ainsi que leurs conditions d’archivage, feront l’objet de cet article. Des réponses concrètes seront fournies aux questions pratiques. Une entreprise peut-elle recourir à l’archivage électronique? L’archive électronique suffit-elle, ou faut-il conserver la version papier du document ? L’entreprise est-elle autorisée à archiver elle-même ses documents ou doit-elle recourir aux services d’un tiers ? Quelles sont les conditions auxquelles sont soumis les prestataires de services d’archivage électronique ?

Télécharger (FR)

Momenten uit de voorgeschiedenis van de bibliotheek- en documentatiebeweging (deel 2)

Paul SCHNEIDERS, Documentatiehistoricus op rust

Cet article sur les antécédents du mouvement des bibliothèques et de la documentation approfondit la période 1830-1880. Il s’agit d’un moment important de professionnalisation du métier de bibliothécaire, destiné à être exercé sur des bases plus scientifiques. Aux États-Unis, le service à l’usager se trouve désormais au centre des préoccupations. Par ailleurs de nouveaux outils, tels que les index des publications périodiques voient le jour. C’est dans ce contexte qu’il faut situer l’entreprise bibliographique qu’est l’International Catalogue of Scientific Literature de la Royal Society. Le développement de ces ressources doit permettre aux chercheurs de garder la maîtrise de la production scientifique, qui se fait de plus en plus abondante. Dans cette optique, diverses institutions mettent également en place une politique d’échanges.

Télécharger (NL)