ABD-BVD fait peau neuve! Suivez-nous également sur @ABD_BVD!

Cahiers de la Documentation 2013/4 (décembre 2013)

cover2013-4_smallÉditorial

Ce dernier numéro de l’année s’ouvre sur un article issu du travail de fin d’études de Michèle Orban, lauréate 2013 du Prix ABD-BVD. L’occasion de rappeler l’importance de ce prix.

Comme beaucoup d’entre vous le savent sans doute, il récompense, chaque année, un travail de fin d’études consacré aux sciences de l’information et de la documentation. Ce prix n’est pas seulement synonyme d’une somme d’argent, c’est avant tout une reconnaissance des professionnels pour le premier grand projet professionnel d’un jeune confrère ou d’une jeune consoeur.

Quand un jeune professionnel commence sa carrière – et nous sommes tous passés par là – il n’y a, hormis quelques stages et les études en elles-mêmes, que peu de matière à indiquer sur un curriculum vitae. Le Prix ABD-BVD est donc un atout qui peut être valorisé en début de vie professionnelle.

Au-delà du prix, le travail de fin d’études représente certainement un des éléments les plus importants en début de carrière. Choisi par l’étudiant, il montre ses centres d’intérêt, son ambition et sa capacité à aller jusqu’au bout dans la résolution d’un problème ou l’étude d’un phénomène. Je ne peux donc qu’encourager tous les étudiants qui liront ces lignes à se montrer ambitieux dans le choix du travail de fin d’études. Ne vous laissez pas tenter par la facilité d’un travail trop similaire à celui d’autres étudiants qui vous ont précédé(e). Choisir un sujet plus original, plus inédit comportera peut-être une prise de risques accrue et ne vous permettra pas de suivre des chemins bien balisés mais il montrera que vous êtes prêt(e) à relever des défis, il vous permettra de vous démarquer des autres et, bien sûr, il vous enrichira professionnellement avant de faire face à votre future carrière.

Et vous, professionnels en place, je vous invite également à inciter les stagiaires et les étudiants que vous rencontrez à se montrer ambitieux. Ils sont les professionnels de demain. Ils doivent pouvoir faire évoluer notre métier et cela commence par là…  Pour conclure, rappelons que le Prix ABD-BVD est décerné lors de l’Inforum. Vous pourrez donc rencontrer le lauréat ou la lauréate 2014, le 5 juin prochain à la Bibliothèque Royale.  Au nom du Comité de publication et du Conseil d’administration, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et une année 2014 riche en succès.

Guy Delsaut

Un outil cartographique au service de la gestion des connaissances

Michèle ORBAN, Information Manager, Association des Villes et des Communes de Bruxelles ; Master en Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication, Université catholique de Louvain (UCL) ; Lauréate du Prix ABD-BVD 2013

Une cartographie, c’est la possibilité de représenter en une seule fois un ensemble structuré d’informations complexes. À l’heure où le déluge des flux informationnels menace les professionnels de la noyade, nous imaginons sans peine l’intérêt qu’éveille un tel outil. La connaissance, c’est le moteur de l’innovation, le cœur de notre économie. Elle est au centre de l’intelligence économique et motive donc directement les professionnels de l’information à s’impliquer dans la gestion des connaissances. Nourri par ces deux concepts, cet article explore les nombreux avantages qu’offre la cartographie des domaines de connaissance dans différentes disciplines : le classement documentaire, la visualisation des domaines de connaissance, l’identification des connaissances critiques pour le transfert des connaissances, et la veille stratégique.

Télécharger (FR)

Access v Contract: Competing freedoms in the context of copyright limitations and exceptions for libraries

Philippa DAVIES, Bachelor of Laws, University of the West Indies; Masters of Laws, Queen Mary, University of London; Attorney-at-Law, University of London

L’article explore le débat en cours à l’Organisation mondiale de la Propriété intellectuelle (OMPI) relatif au conflit entre les contrats restrictifs rédigés par les éditeurs des ouvrages numériques, et les exceptions actuelles accordées aux bibliothèques. Le point est plus précisément de voir si le principe de la « liberté de contrat » surpasse certaines « libertés » d’accès et d’utilisation des informations disponibles pour le public et pour les bibliothèques. L’auteur argumente qu’une éventuelle solution est possible si le maintien de l’équilibre inné entre l’intérêt privé et public est conservé. Les étapes proposées redécouvrent le raisonnement historique derrière les systèmes de droits d’auteur et de copyright afin de façonner des règles modernes appropriées, tout en utilisant l’approche des droits de l’homme pour équilibrer les droits en concurrence et en élargissant la portée des réglementations d’ordre public sur certaines lois contractuelles des États-Unis et de l’Union européenne pour couvrir les activités des bibliothèques.

Télécharger (EN)

De nieuwe media-ecologie: Huidige evoluties in informatie- en communicatiemedia

Ike PICONE, Research Professor, Vrije Universiteit Brussel; Joint Research Coordinator, Brussels Platform for Journalism; Senior Researcher, iMinds – Digital Society / SMIT, Studies on Media, Information and Telecommunication

Les médias d’information et de communication sont à l’heure actuelle omniprésents. Smartphones et tablettes ne sont que quelques exemples des nouveaux médias qui ont été adoptés par les utilisateurs à travers le monde. Ces nouveaux médias sont à l’origine de changements dans la manière dont nous appréhendons l’information et dont nous communiquons entre nous. Souvent, ces changements sont soit accueillis avec une grande foi dans la force de démocratisation et d’émancipation des nouveaux médias, soit refusés par crainte qu’ils ne nous imposent des limites ou nous rendent esclaves. Dans cet article, un regard dépassant les visions normatives sera posé sur les nouveaux médias en dressant un portrait des processus sous-jacents que subissent information et communication. L’auteur abordera plus en détail la dématérialisation et la décontextualisation de l’information, l’avènement de l’auto-communication de masse, la personnalisation du répertoire médiatique, l’interactivité toujours plus poussée dans l’utilisation des médias et la dévaluation de leur contenu.

Télécharger (NL)

Déploiement de la solution discovery Primo à l’Université de Liège

François RENAVILLE, Responsable des systèmes documentaires informatisés
Laurence RICHELLE, Gestionnaire des systèmes documentaires informatisés

En quelques années, les Bibliothèques de l’Université de Liège ont procédé à d’importants changements dans les systèmes documentaires informatisés qu’elles exploitent (SIGB, OPAC, résolveur de liens, plate-forme PIB…). Cet article retrace le passage, en 2013, d’un OPAC traditionnel à une « solution discovery ». L’équipe de projet propose une analyse des étapes qui ont précédé la mise en œuvre de la solution Primo, dans ses différents aspects historique, technique et humain. La campagne de communication en interne, au moyen principalement de séances de formation, est également abordée.

Télécharger (FR)

Momenten uit de voorgeschiedenis van de bibliotheek- en documentatiebeweging (deel 1)

Paul SCHNEIDERS, Documentatiehistoricus op rust

Les antécédents du mouvement des bibliothèques et de la documentation remontent à l’invention de la typographie et de l’imprimerie. L’organisation de l’activité et de la communication scientifiques se modifie : les cercles scientifiques, les bibliothèques qui servent de « laboratoire », la bibliographie – de liste de livres à répertoire – l’Encyclopédie, le livre scientifique en mutation, l’accumulation de références, la classification… Tous ces éléments culminent en une Révolution française qui est en même temps une révolution bibliographique. Dès le 18e siècle, cette évolution se conjugue à une exigence accrue d’applications pratiques ainsi qu’ à une demande d’utilité de la science et de la connaissance, ce qui mènera à la naissance d’un circuit « bêta ».

Télécharger (NL)

Compte rendu
De la documentation au transmédia

Christopher BOON, Documentaliste juridique, Liedekerke Wolters Waelbroeck Kirkpatrick; Administrateur, Association Belge de Documentation (ABD-BVD)

Télécharger (FR)